Envie de découvrir les trésors des fonds marins sans forcément vous mettre à la plongée sous-marine ? Pratiquer le snorkeling est la solution. Accessible à toute la famille, cette activité permet d’apprécier la beauté du paysage marin depuis la surface de l’eau.

En quoi consiste le snorkeling ?

Qu’est-ce qui se cache réellement derrière ce terme angliciste ? Appelé aussi randonnée aquatique ou exploration à la palme, le snorkeling est une variante de la plongée sous-marine, mais dans une version moins contraignante. Il s’agit d’une activité de loisir aquatique qui consiste à partir à la découverte des fonds marins et des espèces sans être équipé de bonbonnes d’oxygène. Cette discipline est apparue pour la première fois dans les années 1940, mais ce ne sera que 20 ans plus tard qu’elle connaîtra un vif succès. Au départ, elle était fortement associée à la plongée libre. À la différence que le snorkeling ne nécessite pas de s’adonner à de longues phases d’apnée pour observer les fonds aquatiques. Il s’agit plutôt d’une activité de surface qui est couplée à de brèves plongées en apnée. Elle ne requiert pas de compétences techniques spécifiques ni de matériels lourds et coûteux.

Quel équipement ?

Le succès du snorkeling repose justement sur le fait qu’il est inutile d’investir dans de gros matériels. Pour pratiquer dans le confort, le masque constitue l’accessoire le plus indispensable qui offre un champ de vision large et ainsi donne l’opportunité d’observer les fonds des océans dans de meilleures conditions. Les modèles mono-hublots en verre trempé ou en polycarbonate à la couleur transparente sont conseillés. Le tuba sera un autre équipement typique du snorkeling. Il se décline en plusieurs largeurs et tailles, tout en sachant que les modèles larges permettent d’obtenir plus d’air. Bien sûr, le choix s’effectue en fonction de chaque capacité pulmonaire. Un adulte et un enfant n’auront pas les mêmes besoins en la matière. Pour gagner en vitesse au moment de la plongée, les palmes seront incontournables. Elles aident notamment à contrer le courant et ainsi à éviter les efforts excessifs. Dans le cas où le snorkeling dure longtemps ou si la température de l’eau n’est pas chaude, il est recommandé de prévoir une combinaison de plongée.

Où pratiquer en France et ailleurs dans le monde ?

Le snorkeling se pratique de préférence en mer, dans une eau peu profonde et très claire. La France a la chance de compter plusieurs spots de snorkeling permettant d’admirer la beauté et la richesse de la faune et flore marine. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, on citera notamment le littoral bordant Fréjus. Dans la même région, les îles d’Hyères sont l’une des meilleures régions de la côte varoise pour s’adonner à cette discipline notamment le parc national de Port-Cros. Les calanques marseillaises, la réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls dans les Pyrénées-Orientales ou le lac d’Annecy en Haute-Savoie sont autant d’endroits incontournables. Et pour ceux qui ont la possibilité de partir hors des frontières françaises, la Guadeloupe, les Maldives, la Grande barrière de corail en Mer de Corail, les îles Galapagos, les Antilles néerlandaises dans la mer des Caraïbes ou les Bahamas et l’archipel de Keys offrent de superbes fonds marins à découvrir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *