Pratique trop intensive de sport, accident, traumatisme, l’âge qui avance… il existe toute une foule de phénomènes qui affaiblissent et causent des douleurs au niveau des genoux. Mais qui dit articulations fragiles, ne dit pas forcément arrêt définitif du sport. Il existe des activités à faible impact n’exerçant aucune pression sur les articulations du bas du corps et parfaitement adaptées à ceux qui souffrent du genou.

La natation

Que ce soit pour un mal de genoux, un mal de dos ou autres, la natation est fortement conseillée dans plusieurs types de douleurs. En cas de gonalgies (douleurs localisées des genoux), elle sera une parfaite alliée du bien-être. Ce sport atténue l’impact sur les articulations qui subissent moins de chocs dans l’eau que sur une surface dure. Mais attention, la brasse est déconseillée, car elle nécessite de fléchir les genoux en guise de geste de propulsion. Il est donc préférable d’opter plutôt pour le crawl avec en prime, l’usage d’un pullboy à placer entre les jambes et qui aide à flotter. Parmi les autres sports aquatiques possibles figurent l’aquagym ou le running mais pratiqué dans l’eau pour ceux qui ne peuvent pas se passer de cette activité.

Le vélo

À l’instar de la natation, le vélo est le sport en décharge adéquat qui permet aux personnes aux genoux douloureux de continuer à faire de l’exercice. À l’inverse des sports où l’on se tient debout, le vélo entraîne une action à décharge c’est-à-dire que les genoux n’ont pas à porter le poids du corps. Le fait de pédaler permet de rétablir les articulations sans douleur et en douceur. Bien sûr, il existe des règles à respecter. Déjà, oubliez vite les courses en montagne et le VTT. Les terrains accidentés et les forts dénivelés ont des impacts sur les articulations en les forçant à franchir les montées. Vous devez pratiquer le vélo uniquement sur des terrains plats. Et si vous êtes plutôt de nature casanière, les vélos elliptiques ou d’appartement feront l’affaire.

Le yoga

Bénéfique pour la relaxation et le travail sur la respiration, le yoga l’est aussi dans l’amélioration de la concentration et dans le cadre de la méditation. Mieux, c’est une activité tout à fait indiquée pour développer le tonus musculaire et la souplesse grâce à ses différentes séries de postures. Elle reste compatible avec les problèmes de genoux en cultivant une musculature harmonieuse. N’oublions pas que le surpoids est un facteur aggravant les douleurs du genou par le fait que le corps doit supporter une charge plus lourde. Les personnes ayant tendance à l’embonpoint et qui souffrent aussi des articulations du bas du corps pourront s’orienter sans hésiter vers le yoga.

Le stand-up paddle

Sport d’un nouveau genre, le stand-up paddle connaît un vif succès ces dernières années. Et à l’inverse des idées reçues, il ne s’agit pas d’un sport réservé aux adeptes de sports extrêmes ou à l’élite surfeuse. Tout le monde peut s’y mettre y compris les individus aux genoux fragiles. Sur une eau calme, sans courant ni vent, vous êtes installé à genoux, debout ou allongé sur la planche pour commencer à ramer.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *