Vous disposez d’un terrain que vous souhaitez tourner en un espace normalisé pour jouer aux boules ? Découvrez ici les dimensions à intégrer pour vous aligner aux réglementations officielles.

Des dimensions adaptées à diverses tailles de terrain

Vous avez toute latitude pour organiser les dimensions de votre terrain de pétanque, aussi longtemps que vous en faites usage pour le fun et dans un cadre particulier. Un minimum de 3 m de large sur 12 m de long semble néanmoins raisonnable, en considérant les différentes distances à respecter, lors du lancer de cochonnet et par rapport aux extrémités. Pour ces lisérés, il faut compter 1 m de chaque côté. Par ailleurs, le tireur doit se positionner à environ 6 à 10 m du cercle. Notons que les dimensions sus-mentionnées de 12 m x 3 m présentent des conditions de pratique similaires à celles de certains championnats. Par contre, il faut ramener votre terrain à la taille officielle de 15 m x 4 m pour reproduire les exigences des compétitions internationales ou nationales.

Selon le jeu de boules précis auquel vous voulez vous adonner, il existe également des variantes de dimensions. Vous disposez d’un terrain pouvant accueillir une structure aménagée de 3 à 4 m de large par 16 m à 20 m de long ? Vous pourrez y jouer à la boule bretonne. Comptez au moins 2,5 m et jusqu’à 4 m de large sur une longueur de 27,5 m pour envisager de jouer à la boule lyonnaise. Un terrain de boule provençale vous impose un terrain de dimensions 24 m x 4 m.

Sur quel type de terrain construire ?

Au-delà de la taille proprement dite de l’espace, le terrain devrait obéir à certaines conditions pour une pratique aisée de la discipline. N’oubliez pas que le jeu implique des chocs à répétition : optimisez le terrain pour que vos boules résistent à celles-ci, tout en ayant un support qui leur permette de bien rouler. Le terrain de boule idéal sera ainsi aussi lisse que dur. Les professionnels de la construction recommandent une fondation en gravier réparti en 2 couches, avec un feutre géotextile comme intercalaire. Une couche de sable vient recouvrir le tout. Dans ces conditions, le terrain présentera une qualité de perméabilité optimale pour faire rapidement écouler les eaux de pluie.

Comment viabiliser son terrain ?

Notez que la construction d’un terrain vous reviendra quelques centaines d’euros, uniquement pour les fournitures. Mais pour ce prix, vous pourrez très longtemps profiter d’un espace qui va, en réalité, gagner en qualité à l’usage. En guise d’entretien, il faudra juste prévoir de rajouter du sable tous les ans. Vous pouvez, par ailleurs, créer un véritable espace de convivialité autour du terrain. Faites aménager une petite terrasse en bordure, pour installer des bancs ou un vrai salon de jardin, aux dimensions adaptées. Travaillez le paysage environnant pour que votre terrain soit une véritable parenthèse, où vos amis vous rejoindront pour d’interminables parties, durant les beaux jours. Certaines marques spécialisées vous permettront de faire d’excellents choix de mobiliers de jardin permettant de reproduire l’ambiance autour des vrais terrains communaux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *